Get Adobe Flash player
 

  Dimanche 30 août 2020
Retour sur l'hommage à Robert

 

 

 

          La paroisse St Vincent de Paul, sa famille,

          ses amis venus de Bordeaux et d'ailleurs,

          ont rendu hommage à Robert, décédé pendant

          le confinement, le 14 avril 2020.

 

    

        Que  d'amis de Robert, que de rencontres

          à faire, en tenant le virus à distance.

 
 
  

     Homélie« Si quelqu'un veut marcher à ma suite qu'il me suive et qu'il prenne sa croix »

      Robert disait :
             «
La Parole de Dieu est surprenante...suivre Jésus c'est se livrer à l'appel du Christ,
                 et à l'appel de nos frères, à la manière de Jésus
...»

    
Robert a choisi de dire oui à l'appel du Christ de répondre en cohérence avec ce oui, aux appels de l'Église
        pour servir un peuple ouvrier, les plus précaires, les migrants...
        ... Robert
aurait aimé sans doute ces mots de Jérémie :
                «
Seigneur, tu m'as séduit et j'ai été séduit; tu m'as saisi et tu as réussi.»
                                          

                                    

P.U. Robert, allait de l'avant, attentif à ce

        que  l'Esprit cherche à nous dire :

        il a été attentif tout au long de sa vie :

        dans ce qui a du prix pour les travailleurs,

        pour la dignité des hommes, la solidarité,

        la fraternité, la justice.

 
  
 

  Robert avait son fan club , hé oui !!!
  Ils ont été jocistes. Ils ont chanté ce texte
  composé de cinq couplets qu'ils ont écrit. Hélas
  impossible de les mettre tous...  Bravo les jeunes.

               On peut croire que la richesse,
          c'est d'avoir des sous
          de côtoyer des princesses
          d'être connu de partout,
          oui, mais la vraie noblesse
          nous l'avons rencontrée
          quand nos chemins
          ont pu croiser le tien.
          On te dit merci Boby chéri !

         Une pause substantielle, où chacun tire son

         pique-nique du sac.

         Les tables sont disposées  prudemment.
  

        les convives ont pris place par petits groupes.

      

            Parmi les nombreux témoignages, quelques uns sont relatés en partie... C'est un choix cornélien...
     
 

Betty : C'était en 1961. 
Rencontre avec Robert, jeune vicaire à la Cathédrale.
Robert se trouvait sur le quartier et rencontra Louisette qui lui
dit : « Vous êtes le nouveau curé, mais vous n'y resterez pas longtemps ! Vous ferez comme les autres car, ici, ce n'est que des ouvriers et vous partirez.»
De cette réflexion, Robert, tu en as fait un choix, un
engagement auprès de "la Mission Ouvrière".

Quand le Cardinal Roger Etchegaray, vicaire général du diocèse, t'a fait une autre proposition, tu lui as cité la réflexion de Louisette et, il a retiré sa demande.
C'en est devenu ton chemin de vie à L'ACO.
Merci Robert pour ce choix.

    Peïo :   Parole de Robert :
   « La Parole n'est crédible aujourd'hui que si
  des
témoins prennent le risque de la mettre
  au travail.»


   Engagé dans les différentes associations et pour
   le dialogue, la paix au pays basque, il fut l'un des
   instigateurs du collectif "Atxik Berrituz" à 
   l'initiative
de rendre visite aux prisonniers basques.
  
C'est ainsi que Robert (malgré son âge) se rendit à
   l'Ile de Ré un jour de grande tempête...
   " Bakégiléak, "( Artisans de la Paix).
   " Elizan Mintza " ( Prendre la parole en Église )

   « Je dirais que Robert a vécu toute sa vie greffé à
   l'Évangile. La Mission était, pour lui, de greffer
   l'Évangile à la condition humaine.»
                Milesker, Robert ! Ez adiorik !


 
 

 Lu par Marithou : « ...Même si tout a été dit, j'aurais aimé redire combien  cet homme de Foi et de rayonnement m'a formé... une sorte de magnétisme personnel ou d'atomes crochus, rien de violent ou d'importun, de la douceur, du verbe qui parle droit à l'intelligence, à l'autre... Robert n'impose rien...
Cet homme rayonnait par sa présence et sa parole, sa simplicité didactique et pastorale, son humilité tranquille...
L'agnostique que je suis, l'incroyant et l'infidèle,
a appris de vous que le Dieu auquel il ne croit pas existe à travers vous, parce que je l'ai entendu et vu chez Robert ! »

                  Jonathan de Bordeaux, jociste,
               (jeunesse ouvrière chrétienne)
               tenait à être là pour l'hommage à Robert.       

                              " ADISHATZ "
                       Adieu,
                  A Dieu,
Robert !!!
                     nous te remettons à Dieu !!!

 

                  Mikel Epalza a joué au txistu, 

                « Agur Jaunak »
                          et un
                  « Aurresku »             
      pour saluer l'homme de paix qu'a été Robert.

  

« La beauté de son coeur est un soleil qui nous inonde.» 

Robert avait une expression favorite " l'intention droite
il était animé du désir d'agir toujours avec une intention droite.

Ces paroles, du fan club de Robert, résument bien le ressenti de chacun
Porteur de Bonne Nouvelle, tu as su semer
autour de toi tant de belles graines d'amitié
quel que soit l'univers d'où nous venons
ce jour nous célébrons un Père plein d'amour
!

             Toute notre gratitude s'adresse aux personnes qui ont organisé, préparé cette journée.
             Les prêtres, les laïcs, les personnes qui ont témoigné. Les personnes qui ont décoré l'église,
             disposé les tables précautionneusement (le virus veille toujours) et qui ont rangé et nettoyé les salles.


            
Tous les témoignages n'ont pu être rapportés sur le site. IL a fallu faire un choix...tout choix est
             déchirant. Tous seront recueillis dans un livret mémoire que chacun pourra commander. 

                                              Commande du livret « Mémoire » Robert MENDIBURU