Get Adobe Flash player

Pique-nique Séqué,

 juillet 2018

 

 

 Pique-nique au Séqué, dimanche 22 juillet.

 

  Le temps capricieux nous a fait crédit de son

  soleil. Les photos certifieront mes propos.

   Une belle journée, bien que le qualificatif

   soit très doux.

   Un petit coin de rêve épargné par le bruit où

   la nature prend ses droits, les oiseaux sont les

   maîtres et les poissons attendent sans crainte

   qu'un pêcheur les taquine. Nous avons bénéficié

   de cette atmosphère qui nous a pacifiés.

   Quelle sérénité et union  nous avons vécues.

   N'est-ce pas ça "Faire- Paroisse ?"

   Photos avec gros plans accompagnées de quelques

   commentaires faits avec humour vous plongent

   dans cette ambiance chaleureuse.

 

 
 

  Tout commence  par des agapes joyeuses, copieuses.

  Voyez, l'eau minérale s'impose parmi les bouteilles

  colorées...

  les plats préparés avec délicatesse avaient toute

  leur place.

 Michel et José étaient de corvée...

 C'est tout un art d'ouvrir les bouteilles,

Ce n'est pas donné à tout le monde !!!

 
 

        Une larme ou un sanglot de Codorniu,

selon les envies, 

    est servi aux convives qui apprécient.

   

  Certaines, certains se posent la question.

  Cette heure là est importante : on mange, on discute ?

 si on faisait les deux en même temps pense Françoise...

Adeline rêve... à quoi ?

 
 

 Tout en grignotant Mayie et Marilou

discutent à bâton rompu, rien ne trouble

leur échange pas même une photo.

 

 Bernadette et Monique oublient qu'elles ont

l'estomac creux.

Mercécès  cherche sa tortilla au fond du sac....

 Et si je l'avais oubliée ?

 
 

 « A bon tu joues de la guitare ?  C'est formidable

Moi aussi,  je gratte un peu... »

     «  Oui, je joue très timidement. Et si on chantait...»

     Michel accepte gentiment de tenir le

     carnet de chants...les rôles changent.

    « Viens voir les comédiens, voir les musiciens....»

 

Tu veux que je prenne le relais ?

Allez tous ensemble

« Aux Champs Elysées »

   

 Pour être sûre de ne pas se tromper,

Hermine suit avec le doigt,

elle ne veut surtout pas faire une fausse note.

Quel exercice délicat !!!

Une vraie chorale est entrain de voir le jour !

Maïté se sent mieux debout

pour capter les notes.

 

   Il était le seul enfant au milieu d'adultes,

pas intimidé, La tablette dans les mains

il ne perd pas une miette de ce qu'il se dit.

C'est Julien

le fils de Victor qui participe

aux préparations de la fête des peuples.

   


  Pour terminer la journée nous avons procédé au concours du plus beau chapeau et casquette.

Le jury n'a pas pu déterminer... exercice trop périlleux ! Et vous quel est votre choix ?

A l'année prochaine.